Weekend à Londres : Buckingham Palace – Visite à 360°



Pack Gratuit : Cours d’Anglais et tout plein d’Infos ! – Cliquez ici



Weekend à Londres : Un peu de tourisme, du tourisme de grand prestige puisque je vous propose une petite visite de Buckingham Palace à 360°, en compagnie du Grand Maître de la Maison Royale (une sorte de super-intendant) et de l’administratrice des tableaux de la Collection Royale d’oeuvres d’art.

Pendant toute la vidéo, vous pouvez explorer l’image à votre guise et à 360° en cliquant sur la commande en haut à gauche de l’image, ou en cliquant-glissant sur l’image elle-même.

Comme vous le savez très certainement, Buckingham Palace est la résidence officielle de la Reine et de son époux le Prince Philip, Duc d’Edimbourg.

Nous commençons par la Grande Entrée. Buckingham Palace n’a pas toujours été un Palais royal. C’était à l’origine une résidence moins grande du nom de Buckingham House, et elle appartenait au Duc de Buckingham – d’où son nom. Elle fut achetée par le Roi George III en tant que résidence privée et ce fut son fils George IV qui décida de la rendre plus prestigieuse et de la transformer en Palais. Il engagea l’architecte John Nash pour faire ces transformations, agrandir les pièces, agrandir l’entrée dont il baissa le sol, de sorte que le plafond apparaisse plus haut, et à laquelle il ajouta cet extraordinaire escalier menant aux pièces d’apparat. Dans ces salons se mêlent des influences venues de la Grèce et de la Rome antiques, du Paris napoléonien et de la Renaissance italienne. Et c’est la Reine Victoria qui fut le premier monarque à utiliser Buckingham Palace comme résidence officielle en 1837.

Les colonnes de marbre étaient au nombre de 104 à l’origine dans ce hall – que l’on appelle le Hall de Marbre. En 1829, un énorme bloc de marbre fut amené par la Tamise. Il pesait le poids de deux bus à impériale ! Et il fallut 17 chevaux pour le transporter jusqu’au Palais.

La visite continue par le Grand Escalier, où l’on trouve un des éléments qui a le plus de valeur dans le Palais : la balustrade de la rampe. Elle est en bronze doré à la feuille d’or. En passant par la salle de garde, on entre dans le Salon Vert. Les murs de ce salon ont toujours été tapissés de soie verte et ils sont retapissés tous les 30 ans. La tapisserie des meubles est également verte et il y a des pièces en porcelaine verte sur les différentes tablettes de cheminée.

Puis on passe dans la magnifique Salle du Trône. La Reine Elizabeth s’assied dans le fauteuil de gauche et le Prince Philip dans celui de droite. Les deux fauteuils royaux sont frappés des monogrammes « ER » (Elizabeth Regina) pour la Reine, et « P » pour le Prince Philip. Cette salle a été conçue par un décorateur de théâtre, ce qui lui donne une remarquable théâtralité : des rideaux qui ressemblent à des rideaux de scène, des lustres étincelants qui étaient composés de bougies à l’origine …

Ensuite c’est la Galerie des Tableaux, qui est incroyablement longue et qui fut créée en utilisant trois pièces de la résidence d’origine. Cette salle est en plein milieu du Palais et elle servait à George IV pour exposer son incroyable collection de tableaux. George IV aimait en particulier l’art hollandais ; il y a aussi un grand nombre de peintures italiennes et en particulier de Canaletto, dont le Palais a la plus grande collection au monde. Il y en a plus de 50 dans la Collection Royale et elles furent achetées ensemble par George III en 1762.

Puis nous passons dans la Salle de Bal, qui sert pour les banquets d’Etat. Le banquet est le moment central d’une visite d’Etat. Un événement fabuleux et réellement spectaculaire. A l’occasion d’un banquet, l’atmosphère est électrique. La Reine est assise au bout, elle peut tout superviser, le chef d’Etat étranger est assis à sa droite, et il faut imaginer plus de 200 personnes dans cette salle.

Les tables ploient sous l’or et l’argent, avec plus de 5500 pièces d’argenterie, plus de 2000 couverts (couteaux, fourchettes, cuillères) et plus de 1000 verres vieux de plus de 200 ans chacun, et 80 membres du personnel faisant le service – 4 plats, 5 sortes de vins, et la touche finale apportée par 12 joueurs de cornemuse remplissant la salle de sonorités magistrales.

On passe au Salon Blanc, une autre pièce que la Reine utilise pour recevoir ses invités, et en particulier les ambassadeurs étrangers. Comme on peut le voir, c’est une des plus décorées de magnifiques lustres, de mobilier tapissé de jaune, et il y a un piano en or dans le coin, fabriqué par la firme Arad et acquis par la Reine Victoria, qui était très experte au piano, comme son mari. Dans cette pièce, on peut voir aussi ce bureau de la fin du 18è siècle, qui est incrusté de différentes sortes de bois.

Ce bureau comporte un mécanisme compliqué à l’intérieur, qui fait qu’on ne peut ouvrir les tiroirs du bas que quand le couvercle du bureau est relevé, ce qui fait qu’il a en quelque sorte des tiroirs secrets. Il y aussi un autre secret dans cette pièce : une porte dérobée, par laquelle la Reine peut apparaître depuis ses appartements privés pour saluer ses invités – je vous laisse la découvrir !

C’est la fin de cette visite privée ; j’espère que vous avez aimé, moi j’ai adoré ! J’ajoute pour terminer que Buckingham Palace va subir pendant une dizaine d’années à partir de 2017 de très gros travaux de rénovation pour un montant de 370 millions de livres sterling ! Beaucoup d’éléments tombent en ruine et n’ont pas été réparés ou rénovés depuis des dizaines d’années ; les chaudières vieilles de 33 ans vont être remplacées, 160 kms de câbles électriques vont être changés, ainsi que 48 kms de tuyauteries … Le Palais a 775 pièces (dont 19 pièces officielles), 52 chambres, 188 chambres de service, 92 bureaux, 78 salles de bains, 1514 portes, 6500 prises de courant … Toutefois, la Reine ne sera pas obligée de déménager pendant les travaux – elle passe environ un tiers de l’année à Buckingham. Les travaux s’étalant sur 10 ans, les événements officiels au Palais ne seront pas affectés, ni les visites des appartements d’Etat par le public, qui ne sont possibles que l’été (22 juillet-fin septembre).

Et une fois que les travaux seront effectués, le Palais complètement fonctionnel jusqu’en 2067 !

Excellent weekend à Londres !

Sources : Guide Lonely Planet Londres, theguardian.com, pointdevue.fr, royalcollection.org.uk